Etudes

Organisation Internationale pour le droit à l’éducation et la liberté de l’enseignement

Les études sont à consulter avec prudence: il important de savoir qui les a commanditées ! lobbyparents.ch conseille l’étude PISA de l’OCDE, indépendante de tout Etat.

Attention: Lobbyparents.ch ne demande pas un bon ou chèque scolaire car ce dernier ne prévoit qu’une contribution de l’Etat versée à toute école privée, quelle que soit sa nature. Les parents doivent payer la différence si l’école est plus chère que le montant prévu par le chèque. L’accès reste donc conditionné aux moyens financiers d’une famille et perpétue l’actuel système à deux vitesses où seules les familles aisées ont la possibilité réelle de choisir.

Avec ses initiatives cantonales, lobbyparents.ch vise la possibilité concrète pour tous de choisir entre les différents établissements de l’école publique ainsi qu’entre ceux-ci et les écoles libres ouvertes à tous. Lobbyparents.ch propose que l’Etat finance l’enseignement fourni par ces dernières avec un forfait par élève correspondant à la somme qui aurait été dépensée pour cet élève dans l’école gérée par l’Etat. Seules les écoles qui accueillent tous les élèves sans discrimination aucune et qui renoncent à un écolage supplémentaire facturé aux parents bénéficient de ce financement. Les autres écoles privées élitistes ou à but lucratif ne recoivent pas de financement selon les initiatives de lobbyparents.ch.

OCDE Education Working Paper no. 14

OECDCette étude de l’OCDE se base sur les données de l’étude PISA 2003 et confirme clairement l’influence positive de l’émulation crée par des écoles financées par l’Etat et organisées par des citoyens. Il a été démontré que les élèves issus des familles défavorisées en profitent particulièrement. Cf. les études de l’OCDE intitulées « Education Working Paper » no. 13 et no. 14 sous :
OCDE Education Working Paper no. 14 (pdf)
www.oecd.org/edu/workingpapers

Travail Suisse : Toute formation évite des coûts pour la société

Travail SuisseL’absence de formation se traduit par des rapports de travail précaires, la dépendance des systèmes de sécurité sociale mais aussi des problèmes de santé. Il en résulte des coûts considérables à supporter par la société : 10’000 francs par an par personne qui reste sans formation en Suisse. C’est pourquoi Travail.Suisse demande aux pouvoirs publics de considérer la formation plus clairement comme un investissement.
Travail.Suisse: Le coût pour la collectivité des personnes sans formation en Suisse (BASS, mai 2009)
Résumé de l’étude (pdf)

Organisation Internationale pour le droit à l’éducation et la liberté de l’enseignement

OIDEL L’OIDEL publie régulièrement des études concernant la liberté du choix de l’école ainsi que des rapports sur l’état de la liberté de l’enseignement dans le monde entier.
www.oidel.ch

Autres études

Etude de Karin Müller « Libre choix des écoles – Libre choix de quoi et par qui ? (SRED Genève, mars 2009) et commentaire avec rectifications de lobbyparents.ch (commentaire Mueller) duquel ressort : avec la proposition de lobbyparents.ch, il est possible de favoriser 4 priorités politiques, à savoir l’égalité des chances et la cohésion sociale ainsi que l’efficience du système scolaire et la liberté de choix en même temps.

L’école et la politique éducative sous l’oeil critique des citoyens suisses (pdf en français)
Programme d’études Univox, rapport de mai 2006 du prof. Walo Hutmacher, Université de Genève: Seul un Suisse sur six est satisfait du système éducatif suisse.

Diverses affirmations de Juergen Oelkers (en allemand)

Les expériences du changement de système en Suède met en évidence les effets positifs cf. l’étude de Sandström et Bergström (en allemand); l’ancien ministre suédois de l’éducation et des sciences, Per Unckel, s’exprime dans un article paru le 7.5.08 dans « Le Temps » (en français).

http://www.iza.org/de/webcontent/publications/papers/viewAbstract?dp_id=2786

Les films du www.archiv-der-zukunft.de montrent des écoles qui mettent le processus d’apprentissage des élèves au centre de leur intérêt et exploitent au maximum les libertés que le cadre législatif leur laisse. Elles donnent faim d’apprendre sans rassasier, réussite y rime avec plaisir, elles sont devenues des lieux de vie attractifs ce qui contribue à d’excellents résultats scolaires et rapports sociaux. Du film « Treibhäuser der Zukunft » existe une version française: « Les Serres de l’Avenir ».

Die Schule zwischen der Gewalt des Staates und der Gewalt des Marktes (en allemand)
Conférence tenue par Stefan C. Wolter, ancien directeur de la CORECHED (Conférence suisse de coordination pour la recherche en éducation), le 26 avril 2002 au Salon « Worlddidac » à Zurich.

Une étude montre: le libre choix de l’école est un besoin (en allemand)
Avec son étude, l’Arbeitsgemeinschaft Schweizerischer Privatschulen ASP souhaite stimuler de façon fondée et objective le débat politique autour le libre choix de l’école et son financement . (1.4MB)

L’importance d’un système scolaire permettant le libre choix de l’école pour le développement national (en allemand)
Intervention du professeur Reijo Wilenius (Helsinki) lors du 25e Colloque International de l’EFFE à Ileni/Brasov (Roumainie), le 23 mai 2002.

Die Bildungsverfassung ist revidiert – und nun? (kompletter Bericht)
Ein Beitrag von Beat Kappeler am Aprentas-Forum am 11. Dezember 2006.

Des résultats de la recherche cérébrale moderne soutiennent la pédagogie selon R. Steiner
Bilan de recherche sous www.teachersnews.net.

Pourquoi collaborer avec les parents ? (en allemand)Conférence de Jürgen Oelkers, le 8. 8. 2007 à Heiden AR. (270kB)

Ecole et émulation (en allemand)
De nouvelles perspectives pour la performance et la qualité
Conférence de Jürgen Oelkers, le 3 juillet 2007. (350kB)

Libre choix de l’école par le bon scolaire (en allemand)
Jürgen Oelkers sur la réforme scolaire à Berlin.